Santé, protection sociale

1. La Caisse des Français de l’Étranger (CFE)

La Caisse des Français de l’Étranger (CFE) a pour vocation et mission exclusives d’assurer les expatriés.

La CFE couvre trois risques :
- maladie, maternité, invalidité ;
- accidents du travail, maladies professionnelles ;
- vieillesse.
Elle propose à tout salarié expatrié le choix de s’assurer contre un ou plusieurs de ces risques en fonction de sa situation familiale, des particularités locales et aussi de ses possibilités financières.

La CFE propose également des assurances adaptées aux futurs expatriés :
- couverture accident du travail,
- assurance maladie des étudiants,
- assurance vieillesse des personnes chargées de famille.

2. Prise en charge du tiers de la cotisation CFE

Instituée par la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002 (article 19), cette aide publique vise à favoriser l’accès à l’assurance volontaire maladie-maternité de la CFE des Français, résidant hors de l’Espace Économique Européen et disposant de revenus modestes (la moitié du plafond annuel de la sécurité sociale).
Cette aide consiste concrètement à la prise en charge du tiers de la cotisation et s’adresse uniquement aux demandeurs de nationalité française, résidant à l’étranger, et dûment enregistrés auprès du Consulat.
Les dossiers individuels des candidats sont constitués à partir des formulaires mis à leur disposition par les services consulaires. Le dossier comprend le formulaire de demande et la liste des pièces justificatives demandées.

3. Coordonnées

CFE

B.P. 100

75950 Rubelles

Adresse électronique courrier@cfe.fr

Téléphone (00 33) 1 64 71 70 00

Télécopie (00 212) 1 60 68 95 74

Internet http://www.cfe.fr

Mesure exceptionnelle de suppression de la rétroactivité pour les adhésions intervenant entre le 01 Décembre 2016 et le 28 Février 2017.

Pour les Français expatriés depuis plus de deux ans, l’adhésion auprès de la CFE est soumise, après 35 ans, au règlement d’un arriéré de cotisations pouvant aller jusqu’à deux années.

Afin de faciliter l’accès à une protection sociale française, le conseil d’administration de la CFE a décidé de suspendre l’application de ce principe de rétroactivité.
Cette mesure exceptionnelle sera appliquée à toute demande d’adhésion* intervenant entre le 01 Décembre 2016 et le 28 Février 2017.

publié le 09/02/2017

haut de la page