Le mot du Consul Général

JPEG
Madame, Monsieur, chers compatriotes,

La France a de nouveau été victime, à Nice, le 14 juillet, jour de notre Fête Nationale, d’une attaque à caractère terroriste d’une horreur indicible. Nous rendons hommage aux victimes et partageons la douleur et la détresse de leurs familles et de leurs proches. Le Ministre et les Secrétaires d’Etat sont totalement mobilisés. Le ministère, en particulier le centre de crise et de soutien, est pleinement engagé dans l’action interministérielle d’aide aux victimes.

Le Consulat Général, dans un message publié sur son site à l’attention de la communauté française, vous a informé sur les dispositions qui ont été arrêtées par le Gouvernement et sur ses recommandations de vigilance.

Ces évènements assombrissent bien entendu la joie et le plaisir partagés que nous avons éprouvés lors de la soirée organisée par le Consulat Général de France à Johannesburg pour célébrer notre Fête Nationale. Nous étions 600 personnes y compris nos amis sud-africains à partager cet évènement. Je saisis cette occasion pour vous remercier chacune et chacun d’entre vous pour avoir contribué à en faire un évènement digne de notre grand pays.

Mais malheureusement l’heure est aujourd’hui au recueillement et à l’hommage aux victimes de ce terrible attentat.

Sur une note plus positive en cette période de congés pour la plupart d’entre vous, je souhaite à ceux qui auront cette chance de bonnes et heureuses vacances et vous disant que j’aurai plaisir comme toute mon équipe consulaire à vous retrouver lors de la rentrée début septembre.

Recevez, Madame, Monsieur, chers compatriotes, l’expression de mes sentiments cordiaux et dévoués,
Raymond QUEREILAHC
Consul Général de France
à Johannesburg

publié le 21/07/2016

haut de la page