Le mot de la consule générale

JPEG

Cher-e-s compatriotes,

Alors que je viens de prendre mes fonctions de consule générale de France à Johannesburg et que je succède à mon collègue Raymond Quereilhac, je souhaite vous saluer chaleureusement.

J’ai d’ores et déjà eu l’occasion de faire la connaissance de certaines et certains d’entre vous à Johannesburg lorsque j’ai visité le Lycée Jules Verne et participé au premier Conseil d’établissement de l’année scolaire et aussi, lorsqu’avec joie, j’ai remis des médailles aux petits champions des épreuves de cross ! Ce fut le cas encore lors de l’évènement de rentrée de la Chambre de commerce franco sud-africaine puis dans le cadre de présentations des activités d’entreprises françaises où j’ai pu relever leur capacité d’innover et de se projeter ä l’exportation tout en développant des emplois en France et en Afrique du Sud. Une invitation à dîner des Frenchies m’a permis d’échanger de façon conviviale avec vous sur tout ce qui fait votre quotidien, avec ses plus, nombreux, mais aussi ses moins, parfois, qu’il revient au consulat général de mesurer et prendre en compte, comme cela a été le cas lors du dernier comité de sécurité avec celles et ceux d’entre vous qui se sont portés volontaires pour être chefs d’îlots. Avec la Société de Bienfaisance enfin, j’ai rendu visite à plusieurs de nos aînés dont la situation sera évoquée lors du prochain conseil consulaire.

A Durban, vous êtes venus nombreux pour l’escale de la frégate de patrouille de la marine nationale, Le Floréal, et m’avez parlé de vos activités dans le KwaZulu Natal.
S’agissant de l’état civil, j’ai célébré votre PACS et votre mariage, et félicité plusieurs nouveaux parents.

Les semaines à venir j’irai à votre rencontre, chers compatriotes du Botswana, du Lesotho, de Namibie et de Zambie afin de m’informer de vos activités, de vos projets et de vos attentes en matière consulaire.

Je suis heureuse et fière d’être parmi vous, et à votre service, Françaises et Français des terres d’Afrique australe, expatriés pour quelques années ou depuis fort longtemps, poussés là par les vents d’histoires personnelles et familiales qui sont, parfois, celles de vos parents ou grands-parents.

Notre communauté est riche de talents et de compétences de toutes natures et dans nombre de domaines. Votre dynamisme contribue activement à la visibilité de la France, à son attractivité et à son rayonnement économique et culturel en Afrique du Sud et dans les pays rattachés à ce consulat général. Notre pays doit participer à la transformation de l’Afrique du Sud, ce pays majeur du continent africain et de la scène internationale. Les qualités et les forces de notre communauté nationale rendent la France crédible face à ce défi !

Nous sommes près de 5 000 inscrits au registre pour la circonscription consulaire de Johannesburg auxquels s’ajoutent près de 540 compatriotes des pays rattachés. Et les nouvelles inscriptions, tout comme le nombre de visas délivrés, vont s’accroissant selon les dernières données statistiques.

Ma mission est donc placée sous les meilleurs auspices ! J’ai beaucoup à apprendre de vous toutes et tous et j’espère vivement de prochains et nombreux échanges.

A très bientôt,
Sonia DOÑA PEREZ
Consule générale de France à Johannesburg

publié le 23/10/2017

haut de la page