Interview de Mme Hélène Bezuidenhoudt, nouvelle présidente de la Société Française de Bienfaisance de Johannesburg (SFBJ)

Interview de Mme Hélène Bezuidenhoudt, nouvelle présidente de la Société Française de Bienfaisance de Johannesburg (SFBJ).

CGF Johannesburg : Mme la présidente, merci d’avoir répondu favorablement à notre invitation. Installée en Afrique du Sud depuis une trentaine d’années, vous êtes directrice du bureau régional d’Atout France, agence de développement touristique française. Parallèlement à cette activité principale, vous avez été élue en décembre 2017 présidente de la Société Française de Bienfaisance de Johannesburg, organisation caritative fondée en 1898. Pourquoi avoir fait ce choix d’engagement ?

HB : Bonjour et merci de me donner l’opportunité de présenter la SFBJ. En effet je vis en Afrique du Sud depuis longtemps, mon époux est Sud-Africain et j’ai la chance de pouvoir vivre dans ce très beau pays en même temps que garder un contact régulier avec la France dans ma vie personnelle et professionnelle. Mon implication et celles des membres du comité est tout simplement d’être à l’écoute, et de contribuer au bien-vivre de nos compatriotes, en assurant que ceux qui sont installés ici depuis longtemps, qui peuvent se retrouver dans le besoin, puissent se tourner vers la SFBJ pour solliciter une aide, ou encore ceux qui viennent ici pour découvrir le pays et se retrouvent dans une situation précaire, puissent être pris en charge ponctuellement et que, nous soyons disponibles pour eux.

CGF Johannesburg : Pouvez-vous nous présenter les actions que la SFBJ mène ou qu’elle est en mesure de mener ? Quels sont les profils des personnes susceptibles d’être aidées par la SFBJ ?

HB : La société Française de Bienfaisance de Johannesburg est une association à but non lucratif de droit sud-africain, Le but de l’association est de venir en aide aux français dans le besoin et qui résident en Afrique du Sud dans les mêmes provinces que celles que le Consulat General de Johannesburg couvre. Il existe une société d’entraide similaire qui est active au Cap pour les provinces du Cap et nous sommes en contact avec eux.

Notre champ d’action est donc de venir en aide aux personnes qui ont besoin de soins médicaux particulièrement et qui ont besoin de soutien financier ponctuellement dans des cas particuliers.

CGF Johannesburg : Pouvez-vous nous présenter les grandes lignes de votre projet de développement de la SFBJ ? Quelles sont vos priorités ? venus pour toutes sortes de raisons, leur carrière professionnelle, l’amour, l’aventure, et parfois la vie porte des coups, et certains ont besoin de soutien car ils sont dans le besoin.

HB : Les objectifs du nouveau comité en 2018 sont de faire rayonner la société dans la communauté française et auprès des nombreuses associations françaises sur place, afin de fédérer et mutualiser les réseaux et augmenter les contributions, qu’elles soient financières ou humaines, dans le but de pouvoir mener au mieux notre mission d’aide aux Français nécessiteux en Afrique du Sud.

CGF Johannesburg : Quel message souhaitez-vous adresser aux personnes désireuses de contribuer à l’élan de solidarité incarné par la SFBJ ? Quelles sont les formes d’engagement possibles ?

HB : On peut contribuer de tellement de façons ! Il s’agit de faire vivre la SFBJ en organisant des rencontres. Au-delà de l’aspect financier, vous savez que les frais médicaux en Afrique du Sud sont extrêmement élevés, et certains de nos compatriotes n’ont pas la chance de pouvoir souscrire a une mutuelle locale, ou travailler pour une entreprise qui contribue financièrement a leur mutuelle, il faut donc les aider. Mais il faut aussi faire vivre cette communauté de Français expatriés depuis longtemps et qui sont encore très proches de la France, qu’ils parlent français ou non ils restent Français et recherchent des contacts avec d’autres Français, Donc il s’agit d’argent et je rappelle que nous sommes une association à but non lucratif, les dons sont donc déductibles des impôts ! Mais il s’agit aussi de temps, d’échanges, entre personnes.

CGF Johannesburg : Pouvez-vous nous présenter en détail le nouveau bureau de la SFBJ (ce dernier a été intégralement renouvelé en décembre 2017) ? L’effectif est-il fixe ou susceptible d’évoluer ?

HB : Le nouveau comité élu en décembre se compose de Lilian Mallet, secrétaire général. Amoureux de photo et de wildlife, il a acheté une maison en Afrique du Sud, près de Kruger Park, il y a dix ans. Il s’occupe d’une association des collectivités des Outre-Mer, essentiellement par télétravail. Il s’intéresse à la communauté française et de fait lorsque il a appris que le bureau de la SFBJ devait se renouveler, il a proposé son aide. Il y a Olivier Debus, trésorier et responsable web. Nous avons également la chance de pouvoir compter sur Isabelle Bourgeois et son époux qui sont très actifs depuis longtemps, Isabelle nous apporte une expertise remarquable sur toutes les questions d’ordre médical, de plus nous bénéficions du réseau de nos compatriotes qui habitent depuis longtemps en Afrique du Sud et qui sont membres de la SFBJ ou qui participent aux évènements que nous organisons en dehors de Johannesburg. Ils nous font remonter des informations, et nous souhaitons tisser des liens encore plus forts avec eux.

Bien entendu nous accueillerons avec plaisir toutes personnes qui souhaiteront s’impliquer, je pense que peu de Français qui sont arrivés ici plus récemment, sont conscients que nos compatriotes aussi peuvent avoir besoin d’aide, et toutes les mains, les expertises et bien entendu les soutiens financiers sont les bienvenus !

CGF Johannesburg : Pour conclure cette interview, nous vous proposons d’adresser librement vos messages à nos compatriotes.

HB : La SFBJ souhaite faire vivre notre communauté française en Afrique du Sud, entre les nouveaux et les anciens venus, entre les jeunes et les moins jeunes. N’hésitez pas à nous contacter pour vous impliquer en personne ou financièrement ou encore mieux, les deux ! notre adresse est contact@sfbi.co.za. Nous vous attendons les bras ouverts !

CGF Johannesburg : Merci Madame la présidente, nous vous souhaitons plein succès à la tête de la SFBJ !

HB : Merci beaucoup de cette opportunité au nom de la SFBJ

publié le 07/03/2018

haut de la page