Edito - novembre 2017

Cher-e-s compatriotes,
Cher-e-s ami(e)s,

Alors que je succède à mon collègue Raymond Quereilhac je souhaite, par ce premier éditorial de la NewsLetter mensuelle du Consulat général, vous saluer, vous adresser un message de sympathie et nouer avec vous une relation de confiance.

La mission première de chacun des agents du Consulat général est de vous servir avec le professionnalisme et le dévouement qui caractérise notre réseau consulaire français de par le monde. Il s’agit de répondre de la façon la plus adaptée qui soit à vos besoins et attentes dans votre vie administrative, d’être au plus près de la réalité que vous vivez, en Afrique du Sud et au Lesotho et, depuis 2015, en Zambie, en Namibie puis au Botswana. Cette mission était jusqu’alors pleinement remplie ; elle sera bien sûr tout aussi pleinement poursuivie. C’est mon engagement.

Si la présence de notre communauté nationale en Afrique du Sud est ancrée depuis la fin du 17e siècle avec l’arrivée de quelques 170 familles huguenotes, elle s’inscrit surtout et avant tout dans l’avenir. Ce sera ma mission de vous accompagner les années à venir. En effet les réformes de notre politique consulaire vont aller en s’intensifiant vers davantage de dématérialisation de façon à simplifier votre vie quotidienne et favoriser vos activités professionnelles. A noter également l’utilisation du vote électronique grâce à un système de vote en ligne sécurisé lors des prochaines élections consulaires de 2020 et des législatives de 2022.

Le CG de Johannesburg est un poste pilote pour nombre de nouveaux dispositifs, et nous sommes fiers d’être le fer de lance de cette modernisation de notre action consulaire ! Pour autant les missions de proximité où prime le contact humain ne sauraient être négligées, soyez-en assurés.

En outre, une réflexion va être prochainement engagée pour mettre en place un dispositif d’accompagnement de la réforme du Parlement supprimant la ‘réserve parlementaire’. Cela permettra aux actions de terrain des élus des Français de l’étranger -souvent des soutiens financiers à des associations- de ne pas être handicapées par cette mesure.

L’intensification et l’accélération des réformes consulaires sur fond de réformes sociales et économiques de notre pays ont été évoquées par le président de la République lors de la 27e session de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), le 2 octobre dernier. Des réformes pour une « France plus forte et plus juste » qui doivent conduire à renforcer la crédibilité de la France hors de ses frontières et porter ses communautés à relever les défis d’un monde, d’une culture, d’une économie mondialisées. Elles doivent ainsi placer notre pays en bon rang, en meilleur rang, pour accompagner l’Afrique du Sud en cette importante période de transition.

Par ailleurs, nous devons toutes et tous être bien conscients de ce que le ministre de l’Europe et des affaires étrangères rappelait devant cette même assemblée de nos élus : les services consulaires du réseau français n’ont aucun équivalent dans le monde. Aucun autre pays n’offre à ses ressortissants à l’étranger autant de services et de soutiens que la France !

Notre pays contient en lui toutes les forces de la jeunesse et de la créativité ! Si vos actions, cher-e-s compatriotes installé(e)s de longue date ou plus récemment, s’inscrivent ‘surtout et avant tout dans l’avenir’, c’est grâce à votre dynamisme en ces terres australes, votre audace, votre appétit d’agir, vos capacités à entreprendre. Et c’est ce dynamisme, à Johannesburg pour le plus grand nombre d’entre vous, mais aussi à Pretoria, Durban et dans l’ensemble de notre circonscription consulaire, qui est déterminant pour l’influence et l’attractivité de notre pays en Afrique du Sud.

L’assistance portée aux plus fragiles et aux plus défavorisés au sein de la communauté française est également une mission essentielle pour le Consulat général. La seconde session du Conseil consulaire, dont vous trouverez prochainement le compte rendu sur le site internet du poste, s’est déroulée ce 8 novembre. Soyez nombreux à vous mobiliser, notamment pour des visites à nos aîné(e)s !

Notre devise républicaine est très belle. Liberté – Egalité – Fraternité. Elle est la raison et le cœur de ma mission de chef de poste consulaire. Lui adjoindre la solidarité que je sais déjà être forte au sein de la communauté française à Johannesburg et dans l’ensemble de la circonscription, est une évidence.

Avec l’aide de la formidable et si professionnelle équipe du Consulat général je vais, cher-e-s compatriotes résident(e)s ou de passage dans la circonscription, m’employer tout au long de ma mission à vous ‘protéger et vous administrer’ !

A très bientôt.

Sonia Doña Perez
Consule générale

publié le 08/11/2018

haut de la page