Edito - mars 2019

Cher-e-s compatriotes,
Cher-e-s ami-e-s,

La visite officielle en Afrique du Sud de M. Jean-Yves Le Drian (28 février-2 mars) a été une grande réussite. Une réception à la Résidence de France à Prétoria a favorisé de nombreux échanges du Ministre avec la communauté française. Présente lors de cette réception, notre députée Mme Amélia Lakrafi, élue des Français de la 10e circonscription consulaire, a par ailleurs organisé un ‘Grand débat’ le 26 février à l’Alliance Française de Johannesburg et a visité à Soweto l’association Little Rose, au sein de laquelle de nombreuses compatriotes sont investies.

A l’occasion de son discours, M. Le Drian a souligné la vitalité des relations entre la France et l’Afrique du Sud et le dynamisme de la communauté française dont je rappelle que près de 57% des inscrits au Registre de notre circonscription consulaire se situent dans la tranche d’âge active des 18-60 ans. Les plus de 60 ans représentant quant à eux 13,7% des inscrits qui ont intensifié ces liens dès le début des années 60.

Si les 400 entreprises françaises sont bien ancrées dans le paysage économique de l’Afrique du Sud grâce à leur savoir-faire, leur inventivité et les 37 000 emplois qu’elles génèrent, elles le sont tout autant dans le paysage social. M. Le Drian s’est ainsi rendu sur un site industriel où l’entreprise Saint-Gobain à Germiston forme et emploie de jeunes Sud-africains à la fabrication de matériaux à forte efficacité énergétique. Sur ce plan aussi vous jouez un rôle déterminant : votre engagement est un puissant moteur pour créer et approfondir les liens humains entre la France et l’Afrique du Sud.

C’est bien la volonté de consolider le partenariat stratégique qui lie les deux pays depuis 25 ans sur la base d’un même attachement aux Droits de l’Homme et à la démocratie, sa richesse et sa diversité qui a dominé cette visite officielle. Le Ministre et son homologue sud-africaine, Mme Lindiwe Sisulu, ont signé ainsi à Pretoria plusieurs accords et textes. Vous en êtes pleinement partie prenante, des actrices et des acteurs, sur le terrain, de premier plan. M. Le Drian l’a d’ailleurs souligné : l’ensemble des compatriotes sont les premiers ambassadeurs de la France en Afrique du Sud...

Si vous êtes des ambassadeurs, vous êtes des messagers pour l’attractivité de la France ! Ainsi, faites savoir autour de vous que les talents sud-africains peuvent bénéficier depuis le 1er mars de nouvelles conditions pour l’obtention le « French Tech Visa ». En effet, toute entreprise implanté en France et reconnue comme innovante peut désormais recruter des salariés qualifiés étrangers via une procédure simplifiée pour développer son activité sur les marchés des pays émergents et être compétitive sur la scène internationale de l’innovation.

Je vous engage à consulter l’article sur le site internet du consulat général consacré à la réforme de la Caisse des Français de l’étranger (CFE). Celle-ci prévoit un nouveau système de tarification des adhésions à la couverture santé des particuliers et permet désormais l’adhésion en ligne des clients individuels.

Sachez que les grands chantiers de modernisation du service public consulaire se poursuivent : France-Visas, le vote sur internet, le registre d’état civil électronique (RECE), le futur centre de réponse téléphonique mondial etc. Le consulat général vous tiendra informé de l’évolution et de la mise en œuvre effective de ces réformes pour la simplification de la vie des Français de l’étranger.

Enfin, ce vendredi 8 mars est la « Journée internationale des droits des femmes ». Manifestations, réflexions pour des actions concrètes, prise de conscience sur la condition et les droits des femmes pour améliorer les situations trop nombreuses qui l’exigent. Je vous sais nombreuses et nombreux au sein de notre communauté à être pleinement engagés dans ce mouvement vers le respect et la justice.

Très sincèrement,
Sonia Doña Pérez

publié le 02/04/2019

haut de la page