Edito - mars 2018

Edito – mars 2018

Le mot de la Consule générale

Cher-e-s compatriotes,
Cher-e-s ami-e-s,

Février qui vient de s’achever, a permis au consulat général à Johannesburg d’aller plus avant et de franchir une nouvelle étape vers la simplification de votre vie quotidienne et de vos démarches administratives. Le règlement par carte bancaire sans frais supplémentaire concernant les demandes de passeports, de cartes d’identité, les légalisations etc, est en effet désormais possible.

Février nous a permis de recevoir le sénateur des Français établis hors de France M. Olivier Cadic. Lors d’une réunion de travail, les agents du consulat général ont pu notamment exposer à notre représentant les spécificités de leur mission pour faciliter les démarches des compatriotes du Botswana, Namibie et Zambie et maintenir ainsi la continuité du service public malgré la distance. Après des échanges avec le Lycée Jules Verne, l’Alliance française, et des associations avec la conseillère consulaire Sophie Ferrand-Hazard, le sénateur Cadic, vice-président de la Délégation sénatoriale aux entreprises et entrepreneur dans nombre de domaines depuis ses 20 ans, a porté son intérêt sur les conditions de développement et de création d’emplois des entreprises françaises de notre circonscription. 70% des quelques 350 entreprises françaises installées en Afrique du Sud le sont dans la province du Gauteng qui représente un tiers du PIB du pays et constitue un pôle d’attraction majeur pour les entreprises françaises, dont celles du CAC 40. C’est de fait dans le Gauteng que résident 3 000 Français, soit 80% de l’ensemble des Français inscrits au Registre. S’agissant du KwaZulu-Natal, et de Durban, seconde ville manufacturière du pays avec le port le plus attractif du continent africain 13% de nos compatriotes y résident, souvent installés de longue date. Par ailleurs, M. Cadic a eu l’occasion de rappeler sa mobilisation en faveur de la protection sociale des salariés français expatriés, entre autre dans le cadre de la réforme de la Caisse des Français de l’Etranger.

Mars sera riche en évènements qu’il sera temps de vous signaler ou de vous rendre compte sur le site internet et sur sa galerie Flikr, ou sur le fil twitter. Nous aurons certainement l’occasion d’échanger, je le souhaite, lors de la « Quinzaine de la francophonie », comme ouverture pluraliste vers une communauté de valeurs, d’imaginaire et de savoirs, ou encore lors de l’opération « Goût de / Good France », hommage à l’excellence, en écho à l’inscription du « repas gastronomique des Français » sur la liste du patrimoine immatériel de l’UNESCO. Ce dernier évènement va mobiliser les chefs et les ambassades autour de la planète pour servir des dîners « à la française ». Johannesburg, Pretoria et Durban vont relever le défi et contribuer au rayonnement de la cuisine française ! « Parler de cuisine - de cuisine française - c’est parler de joie de vivre, de légèreté, d’optimisme et de plaisir, des idées tout à fait centrales pour l’image de la Destination France », assure Alain Ducasse, initiateur de l’évènement depuis 2015 aux côtés du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Enfin, n’oubliez pas la date limite du dépôt des demandes de bourses scolaires, ce 9 mars. Ces aides scolaires sont attribuées sous condition de ressources aux enfants de nationalité française élèves du LJV, qui résident avec leur famille et sont inscrits au Registre.

A très bientôt !

Sonia Doña Pérez
Consule générale de France

publié le 06/03/2018

haut de la page