Edito - février 2019

Le mot de la Consule générale

Cher-e-s compatriotes,
Cher-e-s ami-e-s,

Janvier aura permis cette année à l’équipe consulaire de retrouver les compatriotes installés à Vanderbilpark, à une centaine de km de Johannesburg. Ce rendez-vous aura également permis de créer de nouveaux liens, et dans tous les cas d’être à l’écoute de notre communauté, avec des conditions de vie et des besoins qui peuvent être différents de celles des Françaises et Français installés à proximité de Johannesburg et Pretoria.

Je me rendrai les semaines à venir à votre rencontre, au sein d’autres régions, d’autres villes, là où vous travaillez, où vous vivez, et où vous avez pour certaines et certains d’entre vous décidé de demeurer au-delà des contrats d’expatriés de 3 ou 4 années …

Janvier m’aura également amenée à participer à la cérémonie de commémoration de l’Holocauste, le dimanche 27, organisée par le Johannesburg Holocaust & Genocide Center et le service culturel de l’ambassade de France à Pretoria. Je vous engage à visiter ce centre établi depuis 2008 dans le quartier de Forest Hill, à Johannesburg.
Je vous l’annonçais le mois dernier : vous pouvez désormais consulter une synthèse du bilan de l’action 2018 du consulat général. Celle-ci aura été marquée par plusieurs tendances haussières, fortes pour certaines, et la baisse -relative- du nombre des inscrits dans la circonscription sud-africaine et botswanaise du poste. Nous pouvons noter néanmoins le maintien de la croissance du nombre des nouvelles inscriptions, au nombre de 539. Vous êtes ainsi 4775 inscrits au Registre des Francais établis hors de France au 31 décembre et 5262 dans l’ensemble de la circonscription consulaire (Afrique du Sud, Botswana, Namibie, Zambie, Lesotho).

2018 aura été marquée par la préparation de la réforme du répertoire électoral unique, déjà évoquée les mois passés. Le travail de communication entrepris par le consulat général vous a renseigné sur la suppression de la double inscription et le rôle de la nouvelle commission de contrôle. La Liste électorale consulaire (LEC) de Johannesburg aura ainsi connu une nette évolution en 2018, avec une forte augmentation des inscriptions par rapport à l’année précédente (+43%) pour compter désormais 2 934 inscrits (+7,3%).

Vous pourrez voter, vous le savez désormais, pour les élections européennes le 26 mai prochain au consulat général à Johannesburg, à l’agence consulaire à Durban ou encore dans les ambassades de France à Gaborone, Windhoek et Lusaka. Vous pourrez également faire établir des procurations si vous deviez être absent(e) ou si vous déplacer était difficile pour vous. Celle-ci doit être établie au consulat général ou lors des tournées consulaires. Des informations seront prochainement publiées sur le site internet compte tenu de la réforme en cours.

La continuité du service public a été assurée dans les trois postes à présence diplomatique (PPD) par des tournées consulaires organisées sur un rythme trimestriel régulier. 2018 a permis d’atteindre un rythme de croisière après la mise en œuvre de la réforme PPD en 2015, soit une par trimestre. Par ailleurs, 2019 verra une augmentation du nombre des tournées à Durban, où plus de 10% de nos compatriotes sont installés.

La 1ère campagne des bourses scolaires au titre de 2019/2020 a été lancée le 14 janvier. Ce dispositif permet aux familles inscrites aux registres de Johannesburg et de Zambie et dont les enfants sont scolarisés dans un établissement du réseau AEFE (lycée Jules Verne pour Johannesburg et Pretoria, Lycée Français de Lusaka pour la Zambie) d’obtenir une aide financière, sous conditions de ressources. Les dossiers complets doivent impérativement être déposés, sur rendez-vous, au bureau des affaires sociales du consulat général avant le 1er mars. L’octroi des bourses scolaires sera à l’ordre du jour d’un conseil consulaire organisé le 16 avril.

Après une première campagne couronnée de succès en 2018 (les quatre projets proposés par le CG ont été financés), les appels à projets pour le dispositif « Soutien au tissu associatif des Français à l’étranger » (STAFE) sont renouvelés au titre de 2019. Ce dispositif permet à des associations de droit local ou français (loi 1901) portant « des projets de nature caritative, culturelle, éducative ou socio-économique contribuant au rayonnement de la France et au soutien des Français à l’étranger et des publics francophones », de solliciter l’octroi de subventions, dont le montant peut être compris entre 1 000 € et 20 000 €. Ce dispositif, doté de 2 millions d’euros à l’échelle mondiale, remplace, selon la volonté du Président de la République exprimée en octobre 2017 devant l’Assemblée des Français de l’étranger, la « réserve parlementaire ». Les dossiers de demande de subvention doivent être sollicités auprès du consulat général avant le 1er mai, et retournés au plus tard le 10 mai.

Mobilisez-vous dans les délais, nous vous accompagnerons au mieux pour que votre projet se réalise !

Très sincèrement,
Sonia Doña Pérez

publié le 08/02/2019

haut de la page