Edito - février 2018

Cher-e-s compatriotes,
Cher-e-s ami-e-s,

Au 31 décembre 4 831 compatriotes étaient inscrits au Registre des Français de l’étranger dans la circonscription sud-africaine du consulat général de Johannesburg, dont 14 au Lesotho. Au Botswana nous comptons 94 inscrits, en Namibie 218 et en Zambie 161. Au total 5304 Françaises et Français sont installés. 65% sont expatriés pour 81% dans le Gauteng poumon économique du pays, à Sandton, là où sont implantées les entreprises françaises du CAC 40.

Si la tendance est légèrement à la hausse en Afrique du sud (+0,6%), elle est à la baisse dans les pays rattachés : -19,6% au Botswana, -7,2% en Namibie et -16,1% en Zambie.

Vous pourrez lire le bilan de l’activité consulaire 2017 en ligne : synthèse et perspectives, chiffres-clef, état civil, nationalité et notariat, bilan élections etc. Il s’agit d’une photographie utile en ce qu’elle donne des chiffres précis, apporte une mesure et donne une tendance. Toutefois n’apparaît pas le temps consacré par les agents aux urgences le soir, la nuit et les fins de semaine notamment, à résoudre les difficultés auxquelles vous-même ou les compatriotes de passage sont confrontés. Car à Johannesburg comme ailleurs de par le monde, les agents consulaires sont mobilisés 24/24h, 7/7j, souvent en lien avec nos chefs d’îlots et nos conseillers consulaires et avec les ambassades à Windhoek, Lusaka et Gaborone.

S’agissant de l’activité en matière de visa : 2017 a été une année record avec 24 000 visas délivrés soit +24,5% par rapport à 2016 qui avait pâti de la morosité économique locale et de la répercussion des attentats terroristes perpétrés en France. Cette augmentation peut s’expliquer également par les mesures d’attractivité mises en œuvre : la délivrance en 48h et la déterritorialisation. Gageons que la mise en place récente du portail ‘France-Visas’ va encore faciliter et encourager les visites touristiques, culturelles et d’affaires vers la France. Parce que l’attractivité de notre pays est l’affaire de chacune et chacun d’entre nous, je vous encourage par exemple à mieux faire connaître autour de vous cet outil formidable qu’est le Passeport-talent, une trentaine seulement a été délivrée en 2017. Ensemble, nous pouvons faire mieux !

Enfin, une consultation des députés et sénateurs des Français de l’étranger par le Secrétaire d’Etat, M. Jean-Baptiste Lemoyne, vient de s’ouvrir à Paris sur la réforme de la représentation des Français de l’étranger, de l’Assemblée des Français de l’étranger et des représentants des associations (Français du Monde-ADFE et UFE). Ces premiers échanges seront poursuivis en février avec une consultation électronique de l’ensemble des conseillers consulaires. Par ailleurs le premier ministre vient de confier une mission à la députée, Mme Anne Genetet, élue dans la 11e circonscription de l’étranger, afin de travailler sur la fiscalité des non-résidents, sur leur accès aux prestations de sécurité sociale, les conditions du retour en France, etc. les conclusions seront rendues en juin 2018.

Ces réflexions en vue d’une réforme pour davantage de cohérence et d’efficacité de notre dispositif électoral et pour une simplification de l’accès aux services publics à l’étranger répondent aux souhaits exprimés par le président de la République lors de son intervention devant l’AFE le 2 octobre 2017.

Sonia Doña Pérez
Consule générale

publié le 07/02/2018

haut de la page