Commémorations du 75ème anniversaire du débarquement de Provence

Ce 15 août 2019, en présence de M. Alpha CONDÉ, président de la Guinée, et de M. Alassane OUATTARA, président de la République de Côte d’Ivoire, Emmanuel MACRON rendra hommage aux combattants qui ont permis la libération de la Provence. Pour que le courage et la bravoure de ces hommes vivent dans nos mémoires.

Deux mois après le débarquement de Normandie durant lequel l’ennemi nazi fut défait au nord-ouest du pays, 250 000 français de l’armée B, soutenus par plus de 120 000 soldats des forces alliées, débarquent sur les côtes provençales sous les ordres du général Jean de Lattre de Tassigny.

Parmi ses combattants, certains viennent de la métropole, d’autres sont des Résistants de la France des Outre-mer mais la très grande majorité vient d’Afrique et de l’Empire colonial. Spahis et zouaves, tirailleurs sénégalais et algériens, goumiers et tabors marocains, marsouins du Pacifique et des Antilles : tous ont combattu avec honneur et courage pour défendre des valeurs et une terre que beaucoup ne connaissaient pas.

L’objectif de l’opération « Dragoon » était de libérer le Sud de la France de l’occupation ennemie. Grâce à une avance rapide, la reconquête des territoires est plus rapide que prévue. Toulon est libéré le 23 août, Marseille le 29, et les soldats du débarquement de Normandie sont rejoints le 12 septembre en Bourgogne. L’objectif est atteint : l’occupant est envoyé hors de France, qui est sur le point d’être entièrement libérée du joug nazi.

En ce jour de commémorations du 75ème anniversaire du débarquement, le président de la République Emmanuel MACRON sera accompagné des présidents ivoirien Alassane OUATTARA et guinéen Alpha CONDÉ pour saluer la contribution des soldats des anciennes colonies françaises à la Libération. « C’est une façon pour le président de revenir sur les liens majeurs qui existent entre la France et le continent africain », explique-t-on dans l’entourage du chef de l’État. La cérémonie prévoit la lecture d’un texte par l’écrivain franco-sénégalais David Diop et d’un témoignage de vétéran par une lycéenne.

publié le 15/08/2019

haut de la page