Bilan de la réunion sur le plan de sécurité

JPEG

Une réunion d’information sur le plan de sécurité a été organisée par le consulat général au lycée français Jules Verne le 3 avril 2018 à laquelle une soixantaine de ressortissants français ont assisté.

Le plan de sécurité de la communauté française a fait l’objet d’une présentation. Celui-ci définit les mesures de contingence devant être prises immédiatement lors de l’apparition d’une menace et s’appuie notamment sur :
-  le découpage de la circonscription en îlots (dispositif d’îlotage), 19 au total ;
-  l’identification d’un ou plusieurs points de regroupement et d’évacuation ;
-  la désignation de responsables de la sécurité pour ces îlots, les chefs d’îlot.

Cette réunion a été l’occasion pour les participants non seulement de faire connaissance avec cinq chefs d’îlots de Johannesburg qui étaient présents (Mme Marqui et MM. Samy, Curelli, Cheene et Laget), mais aussi de s’informer sur leur prise en charge par les autorités consulaires en situation de crise. Un rappel à cet égard été fait sur l’inscription consulaire et l’importance d’effectuer cette démarche, en particulier d’un point de vue sécuritaire.

Un apéritif a clos la réunion de façon à permettre des échanges conviviaux entre les intervenants, les chefs d’îlots et les ressortissants français.

D’autres réunions de ce type seront prochainement organisées dans le but de continuer le travail de sensibilisation aux questions de sécurité au sein de la circonscription consulaire du consulat général à Johannesburg.


- Qu’est ce que le plan de sécurité ? Tout citoyen français présent en Afrique du Sud peut solliciter l’assistance des autorités diplomatiques et consulaires françaises. En cas de crise grave, l’aide accordée s’inscrit dans un cadre plus général : le plan de sécurité de la communauté française, établi et tenu à jour conjointement par l’ambassade à Pretoria et le consulat général à Johannesburg. Ce plan ne se substitue pas aux consignes et aux mesures de sécurité décidées par les autorités locales, sur lesquelles il doit pouvoir s’appuyer.

- Qu’est ce qu’un chef d’îlot ? Le chef d’îlot participe au dispositif d’îlotage, pierre angulaire du plan de sécurité. Désigné sur la base du volontariat par l’ambassadeur ou, par délégation, par l’officier de sécurité en charge de l’élaboration et du suivi du plan, il est, sauf exception, de nationalité française et inscrit au registre des Français établis hors de France. Chaque chef d’îlot est responsable d’un groupe de ressortissants déterminé par les services consulaires sur la base des personnes régulièrement inscrites sur le registre des Français établis hors de France.

publié le 11/04/2018

haut de la page