Afrique du Sud – Législation en matière d’immigration

Une directive récente du Ministère de l’Intérieur sud-africain (Home Affairs) vise à renforcer prochainement les conditions d’obtention des visas et de renouvellement des permis de résidence temporaire (Temporary Resident Permit).

Le consulat invite d’ores et déjà les ressortissants français à s’assurer qu’ils sont en règle au regard de la législation sud-africaine en matière d’immigration.

Expiration de votre permis de résidence temporaire : renouvellement obligatoire

Le renouvellement d’un Temporary Resident Permit arrivé à expiration sera désormais obligatoire avant tout déplacement à l’étranger.

Jusqu’alors, les détenteurs d’un Temporary Resident Permit expiré pouvaient voyager à condition de justifier qu’une demande de renouvellement avait été effectuée auprès du Home Affairs.

L’absence d’un permis valide, lors du passage au contrôle des frontières, pourra désormais être sanctionnée d’une amende administrative.

Aussi, il est déconseillé aux personnes ayant fait une demande de renouvellement de leur Temporary Resident Permit de voyager avant la confirmation du renouvellement.

Renforcement des conditions d’obtention d’un visa

La nouvelle directive renforce les modalités d’obtention des visas. Ainsi :

- Les demandeurs de visas – première demande ou renouvellement – devront se présenter en personne au Home Affairs, et ne pourront être représentés par un tiers ;

- La délivrance des visas « conjoint(e) » (Spouse visa) ou « partenaire » (Life Partner visa) sera désormais réservée aux conjoints et partenaires pouvant justifier d’une relation d’au moins cinq ans ;

- Les permis d’études (Study Permits) seront exclusivement destinés aux étudiants et élèves des établissements de l’enseignement supérieur (universités), des établissements de formation et d’enseignement supérieur, des écoles primaires et des collèges ;

- Les demandes pour une extension ou un changement de visa devront être effectuées dans un délai minimum de 30 jours avant l’expiration du visa courant ;

- Les personnes qui se maintiendraient sur territoire sud-africain au-delà de la durée de validité de leur visa ou permis de séjour pourront être déclarés « indésirables » sur le territoire sud-africain durant une période de 2 à 10 ans.

Source : Ministère de l’Intérieur sud-africain / Department of Home Affairs

www.gov.za/documents/download.php?f=209748

JPEG

publié le 14/04/2014

haut de la page